L’ostéopathie continue à être une passion, et nous nous plaisons à transmettre notre vision. L’évolution démographique pour les ostéopathes reste un problème que rien n’a pu arrêter. La société des ostéopathes de l’Ouest ouvre ses bras aux ostéopathes qui souhaitent venir partager des moments de convivialité, en faisant se rencontrer la diversité que propose notre profession, tant dans son concept, que par la diversité des regards qu’on lui apporte. Enfin, nous nous efforçons d’éviter les querelles de chapelles ainsi que la tentation de démarches commerciales.

Anne Lautier me laisse la place de président. Ces mouvements sont nécessaires pour garder la vitalité qui nous donne envie de poursuivre. Depuis le changement de bureau nous avons choisi de faire évoluer notre association. Les valeurs de respect, de compagnonnage, et le plaisir à échanger restent invariables. Nous voulons y associer plus de souplesse notamment en proposant aussi des formations très courtes dans des cadres différents. Les formations plus longues à la journée ou sur quelques jours demeurent.

Nous nous adaptons à une population de jeunes ostéopathes. Ils auront accès à des formations ou exposés courts, et qui auront l’avantage d’être peu couteux et de rapprocher tout autant les personnes qui peuvent se sentir seules en dehors du contexte d’école et dans un contexte économique complexe.

Les formations plus longues vont, elles aussi, évoluer. Nous allons donc proposer des formations avec une base scientifique solide. La recherche fait partie de nos intérêts. Certains scientifiques, ostéopathes ou médecins, experts dans un domaine, viendront nous présenter leurs travaux.

Nous restons toujours ouverts aux suggestions de nos adhérents, tant en formation, en format, leur contenu ou les intervenants.

Je me place donc comme un serviteur de notre association, au sein d’un bureau ouvert, pour nos adhérents, et en souhaitant partager ensemble des moments chaleureux.

 

Gwenn Tréguier